Covoiturage : jusqu’à 4€ de subvention sur chaque trajet

Ile-de-France Mobilités prolonge jusqu’en octobre les subventions du covoiturage courte distance et porte leur plafond à 250 000 euros par entreprise a annoncé son directeur général.

Laurent Probst. Les données dont nous disposons pour le moment portent sur les six premiers mois de cette opération. 130 000 covoiturages ont été réalisés  entre octobre 2017 et mars 2018. Durant cette période, le nombre de trajets a été multiplié par trois par rapport à septembre 2017.

Aujourd’hui nous avons environ 2500 trajets par jour. Cela a augmenté après mars, avec le début des grèves.

Dans le détail, nous constatons que 80% des trajets sont réalisés en semaine, ce qui confirme la capacité du covoiturage à lutter contre l’autosolisme aux heures de pointe. 75% des trajets ont au moins une origine ou une destination en grande couronne. Des trajets transversaux banlieue-banlieue mal desservis par les transports, comme Yvry – Saint-Quentin-en-Yvelines, sont aussi très populaires.

 

La Région IDF a décidé aujourd’hui de les prolonger jusqu’au 31 octobre et de porter l’enveloppe dont dispose chaque entreprise à 250 000 euros, au lieu des 50 000 euros initiaux.

Par ailleurs, d’ici 2021, la région prévoit la création de 10.000 nouvelles places de parking dont une partie sera réservée au covoiturage.

 

Rappel : Île-de-France Mobilités a mis en place l’opération « Tous ensemble pour le covoiturage » afin d’apporter une aide financière aux entreprises de covoiturage pour qu’elles développent de nouvelles offres promotionnelles à destination des Franciliens. 16 entreprises partenaires (Blablalines, Citygoo, Clem, IDVroom, Karos, OuiHop, WayzUp, Covivo, Hopways, Microstop, Zify, Rezo Pouce, Proxiigen, Trajet à la carte, Wever, Kankaroo) accordaient par exemple 2€ par trajet aux conducteurs ou aux passagers.

Des offres accessibles depuis le site et l’application Vianavigo

source : JDN – Jamal El Hassani – Juillet 2018

CFTC HP France
Logoblanc

Publicités